Inondation

Les inondations à Perpignan

Elles ont plusieurs origines :

  • un débordement de la Tet comme en 1940 ;
  • un débordement des canaux traversant la ville (ex. la Basse, le Grand Vivier, le Ganganeil…);
  • un ruissellement des eaux de pluie dans les rues, lorsque le réseau d’assainissement sature.

La Tet constitue le principal risque, c’est pourquoi la Ville de Perpignan a lancé, en 2005, une étude hydraulique confiée à un bureau d’étude spécialisé.
 

Une simulation des crues de la Tet a été réalisée ; elle est consultable en mairie, à la Direction de l’Urbanisme opérationnel, de l’Habitat et de la Sécurité civile, 11 rue du Castillet.
Visionnez la vidéo de la cinématique de crues de la Têt.

Les mesures prises dans la commune

L'information préventive

Réalisation de trois réunions publiques en fin d'année 2006 sur le thème "Le risque inondation sur la Ville"

Diffusion de 17000 brochures d'information à destination de la population située en zone inondable.
 

Surveillance de la Tet

Le service prévision des crues de l’État, en lien avec Météo France, surveille la Tet 24h/24.

En cas d’alerte, la Ville de Perpignan est immédiatement informée et déclenche son propre système de surveillance.

En fonction des hauteurs d’eau relevées à l’échelle du pont Joffre et à la station de Saint-Féliu, plus en amont, la Ville lance les mesures de prévention adaptées en étroite collaboration avec les services de la préfecture et les pompiers.

En cas d'inondation : N° Vert 0800.222.266

Gestion de crise (Plan Communal de Sauvegarde)

En 2005, la Ville de Perpignan, assistée d’un bureau d’étude spécialisé, s’est dotée d’une organisation de crise spécifique pour faire face au risque inondation. La Ville a défini des scénarii d’interventions en fonction des hauteurs d’eau relevées à l’échelle du pont Joffre, sur la base des résultats de l’étude hydraulique. Ces éléments sont consignés dans le Plan Communal de Sauvegarde Inondation (PCS).

Pour mieux satisfaire les besoins de ses habitants, la Ville a :

  • signé des conventions de partenariat avec les associations de sécurité civile, les associations d’aide humanitaire et les supermarchés présents sur la commune ;
  • défini l’emplacement d’un centre d’hébergement. Ce lieu a été équipé afin de permettre le relogement et le ravitaillement des sinistrés ;
  • planifié l’alerte et l’information de la population située en zones sensibles.

Ce qu’il faut retenir du Plan Communal de Sauvegarde

  1. L’alerte sera diffusée par les véhicules de la police municipale équipés de hautparleurs. Elle sera complétée par les commissaires de quartier et les agents des mairies de quartier munis de porte voix.
  2. Lorsque vous entendez l’alerte :
    • restez chez vous et gagnez les étages ;
    • écoutez France Bleu Roussillon (101.6 ou 102.8 FM) ;
    • respectez les consignes des autorités officielles.