Harmonie du soir

les concerts 2017

Tarifs de 8 à 29 euros

Eglise des Dominicains

Jeudi 6 avril, 21 h 00   Syrinx : "Un rêve d'envol"

Concert-Spectacle

Jean Boucault, Johnny Rasse, les chanteurs d’oiseaux

Pierre Hamon, flûtes du monde, Esteban Valdivia, flûtes pré-colombienne, ney et santur

Taghi Akhbari, chant persan

Aussi loin que l’on puisse remonter dans la connaissance des premières civilisations de l’humanité, le son a toujours été une porte d’entrée dans les autres mondes et les oiseaux des guides et des messagers du Ciel. Dans la quête d’harmonie avec le ciel, ce voyage poétique, musical et spirituel évoquera l’oiseau, ce messager d’un monde extraordinaire, venu de la nuit des temps.

Eglise des Dominicains

Vendredi 7 avril, 21 h 00  L’Ange russe

Choeur Accentus – Laurence Equilbey

Marc Korovitch, direction

Martine Calderini, flûte

Conçu comme un voyage vers l’harmonie, ce programme part à la découverte des richesses du répertoire de la liturgie orthodoxe, de la grande tradition dépouillée de Tchaïkovski dans sa « Liturgie de Saint Jean Chrysostome” à la profondeur et l'intensité de l'Ange scellé de Rodion Chtchedrine.  Exaltée par la virtuosité du chœur Accentus et ses 32 choristes, la musique deviendra prière universelle.

Eglise des Dominicains

Samedi 8 avril, 21 h 00   La nuit du monde

Dédiée à la voix de femmes, cette nuit du monde invitera tour à tour deux jeunes chanteuses Arzu Aliyeva et Noémie Wayfelds,  porteuses toutes deux d’expressions musicales contrastées, entre tradition ancestrale du Mugham d’Azerbaïdjan, et  fusion harmonieuse des complaintes du fado en langue yiddish. 

1ère partie

Azérie céleste

Arzu Aliyeva, chant

Elshan Mansurov, kamancha

Malik Mansurov, tar

Shirzad Fataliyev, balaban, zurna  

Arzu Aliyeva, jeune chanteuse de grand talent  d’Azerbaïdjan, reconnue au-delà des frontières sera  accompagnée de trois maîtres de musique pour livrer le temps du concert le secret du mugham, poésie spirituelle des montagnes et des palais du Caucase, inspiré des grandes traditions orientales et de leurs grands poètes.

2ème partie

Noëmi Waysfeld&blik

Noëmi Waysfeld, chant

Thierry Bretonnet, accordéon

Florent Labodiniére, guitare, oud

Antoine Rozenbaum, contrebasse

Avec « Alfama », direction Lisbonne et la langueur légendaire du fado qu’ils se réapproprient... en yiddish. Un choix aussi radical qu’étonnamment naturel pour Noëmi Waysfeld & Blik, puisque les chants d’Amalia Rodrigues et les complaintes yiddish partagent des émotions et une sorte d’essence communes : la chanteuse Noëmi Waysfeld incarne et réunit avec talent ce passage de l’un à l’autre.

Théâtre de l’Archipel

Dimanche 9 avril, 18 h 00   Brockes Passion

Ensemble Pygmalion, direction Raphaël Pichon

Georg Philipp Telemann - BROCKES PASSION TWV 5 : 1

Dans le cadre du 250e anniversaire de la mort de Telemann

Dans la grande tradition de la Semaine Sainte, le Festival de musique sacrée et le Théâtre de l’Archipel s’associent pour un concert-évènement  « Brockes-Passion » avec les solistes, le chœur et l’orchestre de l’Ensemble Pygmalion, dirigé par Raphaël Pichon, jeune chef de grand talent (50 interprètes). Considérée  comme un « Opéra sacré », la  Brockes-Passion offre à l’auditeur l’histoire  de la passion entre effroi et apaisement sur le mode de l’émotion, de l’expressivité, et de la beauté.

Eglise des Dominicains

Jeudi 13 avril, 21 h 00   Paz, Salam, Shalom

Ensemble Canticum Novum, direction Emmanuel Bardon

Barbara Kusa, Emmanuel Bardon, chant

Aliocha Regnard, nyckelharpa - Valérie Dulac, rébec et  lire d’archet

Emmanuelle Guigues, kamensheh et vièle

Arroussiak Guévorguian, kanun

Gwénael Bihan, flûtes à bec

Philippe Roche, oud

Henri-Charles Caget, Ismaïl Mesbahi, percussions

Au cœur du bassin méditerranéen,  les communautés arabe, séfarade et espagnole cohabitaient et tentaient de construire un équilibre malgré leurs différences, La musique étonnamment vivante après 800 ans de partage, d’une énergie exaltante, témoigne encore aujourd’hui de la force de la diversité, du respect et de la tolérance. L’harmonie des peuples prend alors tout son sens à travers ce message de paix.

Eglise des Dominicains

Samedi 15 avril, 21 h 00   Stabat Mater

Les Musiciens du Louvre, Marc Minkowski

Francesco Corti, direction

Giulia Semenzato, soprano

Carlo Vistoli, alto

Stabat Mater de J.B Pergolèse - Exsultate Jubilate de W.A Mozart

Deux chefs d’œuvre au programme de ce concert où sensualité et sacré viendront s’enlacer avec la complicité des Musiciens du Louvre.  Carlo Vistoli et Giulia Semenzato mêleront leurs timbres d’alto et de soprano pour un somptueux duo de voix angéliques. Au-delà de la souffrance de la Vierge auprès de la croix, la musique porte  dans sa plus grande simplicité le recueillement, la méditation. La soirée de clôture du festival célébrera avec émotion l’harmonie des voix, et des âmes.