Festival International du Disque

Festival International du Disque - Septembre

Chaque année, le dernier week-end de septembre à Perpignan, la galette est en fête. A l’église Saint-Dominique, les vinyles s’empilent et les microsillons tournent rond. Vous l’aurez compris, le disque devient, l’espace d’un week-end, l’objet de tous les désirs, celui de tous les cultes… Le Festival International du Disque (FID), puisque c’est de lui dont il s’agit, existe depuis 1989.

La première année, une trentaine de stands seulement avait répondu présente. Depuis, plus de cents exposants triés sur le volet, venus de toute l’Europe se donnent rendez-vous en Roussillon pour honorer les 33, 45 ou 78 tours de légende. Ce festival est ainsi devenu plus qu’une simple exposition pour collectionneurs avertis. C’est aujourd’hui un lieu de rencontres prisé de tous les acteurs des métiers du disque. Les disquaires, bien sûr, mais aussi les responsables de studios d’enregistrement, ou encore les concepteurs de pochette, les dessinateurs, les photographes, les réalisateurs de clips ou les critiques spécialisés.

L’originalité du festival réside dans la formidable détermination de son créateur, Jean Casagran, à faire reconnaître le disque en tant qu’objet culturel et artistique au-delà de son simple rôle de support musical. Le FID a ainsi reçu les plus grands photographes de l’univers du rock’n roll. Des pointures comme Gered Mankovitch, photographe officiel des Rolling Stones et de Jimi Hendrix, Bob Whitaker, celui des Beatles, ou Jean-Marie Périer, celui des « sixties » françaises, sont venus exposer leurs clichés à Perpignan pour des visiteurs passionnés de l’ordre de 5000 en moyenne à chaque édition depuis 1996.

Organisé dans un cadre somptueux et accueillant, le FID réunit ainsi des participants de renommée internationale. La manifestation est devenue un événement médiatique de premier plan. Le désopilant Philippe Manœuvre, ex enfant du rock et premier fan du festival, ne s’y est pas trompé. Il a consacré au FID, en 1995, son émission Top Bab diffusée sur Canal Jimmy.

En 1997, le festival a consacré une exposition de qualité aux créateurs américains de la côte ouest du temps de l’ère psychédélique. Ces déjantés de la couleur auraient largement puisé leur inspiration dans la peinture du polonais Mucha entrevue dans une publicité pour le papier à cigarette JOB dont l’unité de fabrication se trouva, pendant de nombreuses années, à Perpignan. Cette année-là, outre l’église Saint-Dominique, l’hôtel Pams, siège de l’eurorégion Catalogne, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, ouvrit ses portes au FID.

L’édition 2000 se focalisa sur l’ultra local avec la publication du livre « Perpignan Rock » consacré à l’histoire du rock dans les Pyrénées-Orientales. Ce fut également l’occasion de fêter les quarante ans de scène du grand chanteur catalan Jordi Barre.

Depuis plusieurs années, la création de l’affiche du festival est confiée à de grands artistes graphiques : Franck Margerin (2000), Liberatore (2001), Loustal (2002). Pas de doute, ça bouge au début de l’automne à Perpignan. Chaque année, le FID élargit sa programmation. Il n’a, semble-t-il, pas fini de grandir.

 

 

 

Festival International du Disque

Directeur Jean Casagran

Adresse : 
24, rue rabelais
66000 Perpignan
Téléphone: 04 68 62 38 57