Férid MUCHIR

(Perpignan 1906-1979)

Il fit ses études à l’Ecole Nationale des Arts décoratifs de Paris de 1925 à 1931 auprès de Guimard, Sauvage et Forget. Sa formation parisienne se déroula pendant une période particulièrement riche de la culture architecturale de la capitale, ponctuée par l’Exposition de 1925, par l’éclosion de l’Art déco et du mouvement moderne.

De retour à Perpignan en 1933, sa carrière professionnelle commence aux côtés de son oncle Alfred Joffre et, en 1937, il s’établit à son compte. Le cabinet de Muchir connut dès cette période une activité intense et variée. L’architecte conçut et construit des immeubles de rapport en ville, des habitations particulières urbaines ou rurales, mais aussi des ensembles urbanistiques et des architectures commerciales et agricoles.

Après la deuxième guerre mondiale, l’activité de Férid Muchir continua d’être partagée entre l’architecture privée résidentielle et les grandes commandes à caractère public. Son nom est associé à la création des grands équipements modernes : la Compagnie de Navigation Mixte à Port Vendres (1945), la Clinique La Roussillonnaise (1952), la gare routière des Courriers Catalans (1957) ou encore l’aérodrome de Perpignan.

Férid Muchir trouva dès les premières années de son activité professionnelle un compromis entre la modernité cosmopolite et l’esprit du lieu roussillonnais. L’épuration des volumes, la rationalité du plan et la simplification du décor sont compatibles avec l’utilisation des matériaux locaux, l’esprit pittoresque et les références subtiles aux architectures méditerranéennes.

Il fut l’une des personnalités marquantes du milieu professionnel régional. Il présida le Syndicat des Architectes et fut conseiller de l’Ordre des Architectes.