Evolution urbaine

De la place forte à la citadelle-banlieue

Le modèle urbain décrit par le plan-relief - représentation de la place forte de Perpignan au XVIIe siècle - reste inchangé jusqu'au XXe siècle. Le statut de place forte avec les servitudes militaires agissant sur le territoire environnant rendaient impossible toute tentative d'expansion urbaine. Le XIXe siècle introduira, sans changer ce schéma général, deux modifications importantes : l'intégration du quartier de la Villeneuve à la cité, suite à la démolition des remparts du Moyen Âge qui longeaient la Basse, et l'implantation de la gare de chemin de fer, embryon d'un tout nouveau quartier dynamique autour de l'axe ferroviaire arrivé à Perpignan en 1858.