Raoul CASTAN

(Foix 1869 - Perpignan 1936)

Il commence sa formation d'architecte à l’Ecole de Beaux Arts de Toulouse qu'il poursuivra à Paris, grâce à une subvention de la ville de Toulouse, comme élève de Laloux. De retour à Toulouse, sa carrière professionnelle commence avec les commandes de la Clinique du Dr. Marques, et de l’Hôtel de Mme Barrat, rue de Metz.

Puis, il vint travailler à Perpignan où il se maria en 1912. Parmi ses réalisations marquantes à Perpignan, il faut signaler l'immeuble Sentenac, l'immeuble Dressoir, sa propre maison, la villa Bajole, route de Canet, les Thermes Pujade, à Amélie-les-Bains.

Trois réalisation majeures sont à signaler dans sa production : l'immeuble Dabat, avenue de la gare, l'un des meilleurs exemples d'Art Nouveau de la ville ; le siège de l'Union des Commerçants, construit avec l'architecte Berthier, exemple d'architecture publique Art déco ; enfin, la maison-atelier du peintre Louis Bausil, architecture moderniste de 1925.

Il est à signaler que Raoul Castan fut, dans sa maturité, partisan déclaré à Perpignan du Modernisme inspiré de Le Corbusier et de Mallet-Stevens.

Raoul Castan fonda en 1904 et présida la société des artistes méridionaux – il fut par la suite président d’honneur. Il fut membre de la société des architectes modernes, membre du comité d’art régional pour l’exposition de Paris de 1937, vice-président de la chambre des architectes catalans, affiliée à l’association provinciale des architectes français et membre du Syndicat d’architectes des Pyrénées Orientales.