Objectifs généraux

Faire évoluer les modalités de mise en oeuvre de l’action publique

  • Structurer le partenariat éducatif.
  • Qualifier les acteurs.

Dès lors que l’éducation est appréhendée de manière globale, une pluralité d’acteurs (État, collectivités locales, organismes sociaux, associations, familles…) et de domaines (enseignement, loisirs, culture, accompagnement à la scolarité…) sont concernés. Ainsi, il convient d’organiser les conditions d’articulation des différentes politiques publiques et des dispositifs qui permettent de les mettre en oeuvre (REAAP, CLAS, volet éducatif du contrat de Ville, contrat éducatif local, contrat enfance, contrat temps libre, PLEAC).

Ce travail de mise en cohérence passe notamment par une meilleure inscription de l’ensemble des actions dans une démarche de projet (définition des besoins, des objectifs éducatifs partagés, des moyens y concourant et évaluation). Le PEL constitue ainsi un cadre formalisé permettant aux acteurs intervenant dans le domaine de l’éducation d’exercer leurs missions et responsabilités de manière conjointe et complémentaire.

Cette démarche s’inscrit dans un processus de modernisation de l’action publique et nécessite notamment une structuration du partenariat (coproduction des orientations et contractualisation entre institutions, organismes sociaux et associations), un accompagnement des professionnels dans l’évolution de leurs pratiques et la prise en compte du point de vue des bénéficiaires.

La Ville a la volonté, dans ce contexte, de mettre en synergie les acteurs institutionnels et associatifs à l’échelle de son territoire.

Exemples d'actions

Plan local d'éducation artistique et culturelle (PLEAC)
Le PLEAC est issu de la rencontre de volontés institutionnelles (Inspection d’académie, Ville de Perpignan) et de projets associatifs. Il a fait l’objet d’une contractualisation entre l’Inspection d’académie, la Ville de Perpignan et la direction régionale de l’Action culturelle (DRAC).
Cf.: classes à thème Mas Bresson, Couleurs Culture, exP.O.sciences, Spectacle en Têt, école et cinéma.

Carrefours de l’éducation
L’objet de ces rencontres est de favoriser l’émergence de nouvelles complémentarités et solidarités éducatives en organisant un espace de réflexion, d’échanges et de débats ouvert à l’ensemble des professionnels de l’éducation (enseignants, animateurs, travailleurs sociaux, militants et personnels associatifs…) et aux familles.

Volet éducatif du contrat de Ville
Le contrat de Ville est une démarche interinstitutionnelle concertée, fondée sur un diagnostic partagé, visant la mise en oeuvre sur le territoire d’un projet de lutte contre les disparités sociales et spatiales qui s’inscrit dans une stratégie transversale touchant à la fois les domaines urbain, social, éducatif, économique…
Considérant que l’éducation est un vecteur essentiel d’intégration et de lutte contre l’exclusion, son volet éducatif a pour objet de favoriser l’accès à l’éducation et d’élaborer des réponses spécifiques répondant à des problématiques particulières (structures passerelles pour favoriser la scolarisation des enfants gitans, par exemple).

Favoriser l’épanouissement des enfants

  • Favoriser la réussite scolaire.
  • Permettre une meilleure articulation entre les différents temps de vie de l’enfant.
  • Favoriser la diversité des modes d’apprentissage et permettre l’élargissement de l’horizon culturel et éducatif.

L’acquisition de savoirs, savoir-faire et « savoirs être » conditionne l’intégration sociale d’un individu.
Ces compétences se construisent au sein de différentes instances éducatives, durant différents temps entre lesquels il convient de favoriser les liens et la complémentarité. En effet, la qualité de l’environnement éducatif proposé à l’enfant influe largement sur son épanouissement, sa socialisation et sa réussite scolaire.
Afin de favoriser la réussite de chaque enfant, il est souhaitable de leur permettre d’accéder à différentes pratiques (culturelles, sportives, scientifiques, technologiques), différentes activités, qui sont autant d’entrées diversifiées pour l’acquisition de savoirs et le développement personnel.

Exemples d’actions

Dispositif Z’y va
Z’y va est un programme d’activités (sous forme de séjours ou stages) ouvert aux adolescents âgés de 12 à 16 ans résidant à Perpignan durant les vacances scolaires. Il est le fruit d’une initiative du service Jeunesse de la Ville soutenue par la caisse d’Allocations familiales (CAF) dans le cadre du contrat Temps libre. L’idée est de permettre aux adolescents de découvrir de nouvelles activités et de se rencontrer.
L’ensemble des activités est organisé sous la responsabilité des associations agréées Jeunesse et Éducation populaire auprès du ministère de la Jeunesse et des Sports.
Déjà proposés, entre autres : Z’y va à la caisse à savon, Z’y va à la plage…

Main à la pâte L’opération La main à la pâte a été lancée en 1996, à l’initiative du professeur Georges Charpak, prix Nobel de physique 1992 et membre de l’Académie des sciences.
Elle vise à promouvoir au sein de l’école primaire une démarche d’investigation scientifique et amène les enfants à travailler par projet.
L’école élémentaire Léon Blum a reçu un prix en 2004 dans le cadre de cette opération.

Formation lecture
Les personnels éducatifs oeuvrant au sein des crèches de la ville ont accès à une formation autour de la lecture afin de développer l’intérêt des enfants pour l’album, le support d’éveil et sensibiliser les parents au plaisir du « lire ensemble ».

Éduquer à la citoyenneté

  • Favoriser l’apprentissage du « vivre ensemble ».
  • Favoriser la participation des enfants et des jeunes.

L’accès à une citoyenneté réelle et vécue, la prise de conscience de la notion d’intérêt général impliquent la pratique de la coopération, de l’entraide et la prise en charge de responsabilités.
Il appartient à chaque coéducateur de mettre en place les conditions de la participation des enfants au sein des structures éducatives (prise de parole, prise de décision, implication dans les projets…), d’amener les enfants à agir sur leur environnement immédiat et à s’approprier leurs espaces de vie.
Plus largement, les actions mises en oeuvre pourront également constituer l’occasion d’une ouverture sur le monde et les enjeux de notre société.

Exemples d’actions

Intégration des enfants handicapés dans les structures non spécialisées
Plusieurs centres de loisirs de la ville accueillent des enfants handicapés dans lecadre de projets d’intégration. Ils favorisent ainsi l’acceptation de la différence pourl’ensemble des enfants présents.

Conseil municipal des jeunes (CMJ)
Le CMJ de la Ville de Perpignan, composé de 39 conseillers provenant des collègespublics et privés, a pour objectif de réfléchir et d’agir sur la place des adolescentsdans la ville. Cette opération s’inscrit en étroite collaboration avec l’Educationnationale.
Quatre "idées force" participent à son fonctionnement:

  1. la parité, autant de filles que de garçons ;
  2. la représentativité, les conseillers ont des lieux matérialisés dans les collèges pourêtre au contact de leurs électeurs ;
  3. la proximité, les conseillers ados agissent sur leur territoire de vie ;
  4. l’apprentissage de la vie démocratique ;

en élaborant des projets concertés en cohérence avec lademande des électeurs eten recevant des informations sur l’organisation institutionnelleau niveau européen,national, régional et local.

Rencontres des délégués élèves
Chaque année, l’Office central catalan de la coopération àl'école(OCCE) rassemble les délégués des élèvesdu départementafin qu'ilsprennent conscience de leur rôleet soient en mesure de participer activement à la vie démocratiquedes établissements.

Valoriser le rôle éducatif des parents

  • Favoriser le dialogue entre professionnels et parents.
  • Favoriser l’évolution des pratiques professionnelles.

Sur un plan général, il convient de réaffirmer la prééminence éducative de la cellule familiale en favorisant toutes les initiatives pouvant améliorer la communication avec les structures éducatives et visant l’établissement d’un réel partenariat éducatif. Pour cela, il est souhaitable d’organiser des temps d’échange et de partage entre professionnels et parents autour de leurs préoccupation en matière d’éducation (pratiques, valeurs, orientations…). Des espaces intermédiaires entre institutions et lieux de vie peuvent, à cet égard, faciliter le mise en confiance et l’expression des familles.

La mise en place d’activités enfant/parent peut également constituer des moments privilégiés de réflexion sur les pratiques éducatives et d’échange avec les professionnels. Plus globalement, les institutions ont pris conscience de la nécessité de transformer les modes de relation avec les familles et devront s’attacher à faire évoluer leurs pratiques au quotidien.

Exemples d’actions

Conseils d’école
Ces instances peuvent rassembler, sur un territoire donné, l'ensemble des repéésentantsde la communauté éducative et permettent une informationet un échangesur le fonctionnement de l'école et sur les objectifs éducatifsdéveloppés.

Club des lecteurs de l’école maternelle Jeanne Hachette
L’équipe éducative (école et centre de loisirs) met en oeuvre un projet visant au développement du goût de la lecture avec la participation des familles :

  • animation autour du livre tous les soirs de la semaine (17h00 - 18h30) dans les locaux de l’école pour les enfants de moyenne et grande sections (un club = 5 enfants) ;
  • organisation régulière de goûters lectures au domicile des enfants du club ;
  • identification et « formation » de lecteurs relais, au sein des familles ;
  • ouverture de la bibliothèque centre de documentation sur le quartier, prêt de livres aux enfants et à leurs familles.

Réseau d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents (REAAP)
Ces réseaux ont été instaurés suite à la conférence de la famille de juin 1998 où le gouvernement a souhaité mettre en oeuvre plusieurs mesures visant à soutenir et à accompagner les familles confrontées à des difficultés dans leur rôle éducatif et leurs responsabilités parentales vis-à-vis de leurs enfants.
Ils ont une double préoccupation: permettre le développement des relations entre parents et leur faciliter l’accès à l’information et le contact avec les professionnels (journée de la famille et du jeu, lieu écoute parent/adolescent avec l’association Parenthèse, par exemple).