02 décembre 2021
29 novembre 2021
29 novembre 2021
29 novembre 2021
26 novembre 2021
26 novembre 2021
24 novembre 2021
23 novembre 2021
22 novembre 2021
19 novembre 2021
Logo facebook
Logo Twitter
Logo Instagram

"Petits déjeuners dans les écoles" à Perpignan

NOUVEAU DISPOSITIF

La Mairie de Perpignan, la caisse des Ecoles de la Ville et les services départementaux de l’Education Nationale, en partenariat avec le SYM Pyrénées Méditerranée lancent, ce vendredi 19 novembre à 9 heures à l’école élémentaire Victor Hugo, une nouvelle démarche à l’attention des élèves de Perpignan, « les petits déjeuners ».
A cette occasion, Sophie Blanc, adjointe au Maire chargée de l’éducation, ainsi que plusieurs élus de la Ville et Frédéric Fulgence, Directeur Académique des services de l’Education Nationale, et ses services, présenteront ce nouveau dispositif.
La prise d’un petit déjeuner à l’école constitue un des éléments du plan national de 2019 de lutte contre la pauvreté.
Cette démarche vise à proposer gratuitement aux enfants des écoles situées dans des quartiers défavorisés un petit déjeuner équilibré, distribué par l’enseignant dans les classes, deux fois par semaine scolaire.
Le petit déjeuner sera composé de sucres lents (différentes variétés de pain), d’un produit laitier (briquette de lait, fromage ou yaourt) et d’un fruit (fruit frais, compote).
L’objectif est double, éduquer les enfants à l’équilibre alimentaire et les aider dans les apprentissages en évitant de commencer la journée le ventre vide. Les élèves pourront ainsi apprendre dans les meilleures conditions.
Les parents seront sensibilisés à la démarche qui doit amener chaque famille à proposer à leur enfant un petit déjeuner sur l’ensemble des jours de l’année. Des diététiciens interviendront en complément sur ces différentes écoles.
Pour cette année scolaire, sept écoles ont été retenues : l’élémentaire Victor Hugo et les écoles maternelles : Jean Jaures, Picasso, d’Alembert, Jordi Barre, Georges Dagneaux et Hélène Boucher.
L’Etat apportera ses financements à la Caisse des écoles qui assurera les commandes et le paiement du dispositif pour un montant annuel de plus de 70 000 €.
Ce sont presque 1 000 enfants qui bénéficieront deux fois par semaine d’un petit déjeuner durant toute cette année scolaire.

Partager cette page sur