22 mars 2023
19 mars 2023
18 mars 2023
17 mars 2023
15 mars 2023
07 mars 2023
06 mars 2023
03 mars 2023
21 février 2023
17 février 2023
08 février 2023
07 février 2023
06 février 2023
26 janvier 2023
23 janvier 2023
12 janvier 2023
10 janvier 2023
03 janvier 2023
19 décembre 2022
21 novembre 2022
07 novembre 2022
18 octobre 2022
04 octobre 2022
30 septembre 2022
28 septembre 2022
26 septembre 2022
21 septembre 2022
21 septembre 2022
14 septembre 2022
12 septembre 2022
05 septembre 2022
02 septembre 2022
29 août 2022
19 août 2022
17 août 2022
01 août 2022
27 juillet 2022
06 juillet 2022
06 juillet 2022
04 juillet 2022
19 juin 2022
17 juin 2022
14 juin 2022
12 juin 2022
01 juin 2022
30 mai 2022
30 mai 2022
25 mai 2022
16 mai 2022
13 mai 2022
12 mai 2022
24 avril 2022
19 avril 2022
07 avril 2022
29 mars 2022
21 mars 2022
18 mars 2022
15 mars 2022
02 mars 2022
24 février 2022
16 février 2022
15 février 2022
14 février 2022
08 février 2022
02 février 2022
31 janvier 2022
27 janvier 2022
19 janvier 2022
18 janvier 2022
14 janvier 2022
12 janvier 2022
11 janvier 2022
11 janvier 2022
10 janvier 2022
06 janvier 2022
06 janvier 2022
30 décembre 2021
29 décembre 2021
22 décembre 2021
15 décembre 2021
07 décembre 2021
29 novembre 2021
29 novembre 2021
26 novembre 2021
24 novembre 2021
15 novembre 2021
12 novembre 2021
10 novembre 2021
02 novembre 2021
29 octobre 2021
29 octobre 2021
24 septembre 2021
03 septembre 2021
01 septembre 2021
31 août 2021
16 juillet 2021
15 juillet 2021
01 juin 2021
Logo facebook
Logo Twitter
Logo Instagram

Un jour, une œuvre au Musée Rigaud 11

Un jour, une œuvre au Musée Rigaud 11

Aristide Maillol étudie au musée Rigaud où il apprend le dessin et réalise la copie d'un portrait de Hyacinthe Rigaud qu'il aurait ensuite donnée au musée. C'est en 1911 qu'il rend hommage à la ville de Perpignan en offrant un magnifique tirage en bronze intitulé Méditerranée dont la silhouette est désormais emblématique de l'identité artistique d'un territoire. La plastique allégorique de cette pensée méditerranéenne puise sa source dans le répertoire de ses pairs. Élève du peintre Jean-Léon Gérôme, avant d'entrer dans l'atelier du sculpteur Antoine Bourdelle, Maillol s'imprègne d'une formation néoclassique à laquelle sa figure de la Méditerranée fait écho. Ingres, le montalbanais, n'est pas loin et rejoint Maillol autour de cette figure de l'Odyssée dans des choix esthétiques et des sujets qui rejoignent une Antiquité toujours prégnante qui ne quittera jamais Maillol.

Partager cette page sur