Salon du livre Sant Jordi

Le 23 avril, Perpignan et la Catalogne sont en fête. Si la Sant Jordi est un peu la Saint-Valentin catalane, avec les échanges de roses et de livres, les festivités ne se résument pas à un tête-à-tête amoureux.

 

Cette date, qui célèbre également la langue et les traditions catalanes, est devenue la journée mondiale du livre et du droit d’auteur, car elle coïncide aussi avec l’anniversaire de la disparition de deux génies de la littérature, Shakespeare et de Cervantès, morts tout deux le 23 avril 1616.

 

L’histoire de la Sant Jordi remonte à la nuit des temps. Sant Jordi a été rattaché aux événements des pays catalans pendant les croisades et sa croix vermeille veillait à la protection des guerriers sur tous les champs de bataille. Le preux chevalier est, dès lors, devenu le fervent ennemi des forces du mal, comme le représente le célèbre peintre et graveur allemand Albrecht Dürer au 15e siècle. L’on y voit Sant Jordi terrassant le dragon et, par cela, venir à bout du démon, symbole de l’obscurantisme, pour que puissent éclore les fleurs de la culture.

 

Déclarée en 1996 par l’Unesco « Journée mondiale du livre », la Sant Jordi représente aussi de manière très symbolique l’arrivée du printemps après de longs mois d’hiver. Mais cette fête en terres catalanes est plus que cela. Sant Jordi est, en effet, le saint patron de la Catalogne.

 

La Ville a la volonté et l’ambition de renforcer la célébration de Sant Jordi, c’est-à-dire de promouvoir le livre, en français et en catalan, et la culture catalane.

 

Pour ce faire, la fête du livre est étendue dans l’espace public et dans le temps, avec des activités et manifestations qui débutent bien avant le 23 avril pour se terminer lors du 1er week-end suivant le 23 avril, autour d’un salon du livre.

 

Avec ce salon, les auteurs, les éditeurs et les libraires du territoire sont fortement mis en avant, lors d’un évènement qui se veut une ouverture littéraire sur la Méditerranée.

 

La culture et la langue catalane ainsi que le patrimoine bâti de la cité sont mis en exergue : spectacles, déambulations, patios fleuris, ateliers, jeux et concours.

 

Rien n’est dilué, rien n’est mis au second plan car l’objectif poursuivi est, au contraire, de porter haut la langue, la littérature, la culture et l’histoire de Catalogne Nord.

Partager cette page sur

Inscrivez-vous à la newsletter de la Culture
L'adresse e-mail de l'abonné.
Logo facebook
Logo Twitter
Logo Instagram