19 janvier 2022
18 janvier 2022
14 janvier 2022
12 janvier 2022
12 janvier 2022
11 janvier 2022
11 janvier 2022
11 janvier 2022
10 janvier 2022
07 janvier 2022
06 janvier 2022
06 janvier 2022
03 janvier 2022
30 décembre 2021
29 décembre 2021
22 décembre 2021
22 décembre 2021
15 décembre 2021
14 décembre 2021
10 décembre 2021
10 décembre 2021
08 décembre 2021
07 décembre 2021
07 décembre 2021
02 décembre 2021
29 novembre 2021
29 novembre 2021
29 novembre 2021
26 novembre 2021
26 novembre 2021
24 novembre 2021
23 novembre 2021
22 novembre 2021
19 novembre 2021
16 novembre 2021
16 novembre 2021
15 novembre 2021
12 novembre 2021
11 novembre 2021
10 novembre 2021
09 novembre 2021
03 novembre 2021
02 novembre 2021
29 octobre 2021
29 octobre 2021
21 octobre 2021
18 octobre 2021
30 septembre 2021
28 septembre 2021
24 septembre 2021
03 septembre 2021
01 septembre 2021
31 août 2021
30 août 2021
16 juillet 2021
15 juillet 2021
25 novembre 2020
02 novembre 2020
02 novembre 2020
02 novembre 2020
02 novembre 2020
Logo facebook
Logo Twitter
Logo Instagram

LA VILLE DE PERPIGNAN VOUS FAIT DÉCOUVRIR SON PATRIMOINE - NEF EGLISE CU COUVENT DES DOMINICAINS

Nef de l'église du couvent des Dominicains

Contenu:

La nef

Edifiée durant la seconde moitié du XIVe siècle, la nef est nettement plus modeste, plus sobre et moins lumineuse que le chevet. La plus occidentale de ses six travées a été fermée. Comme le chœur, elle devait être voûtée, mais les ogives amorcées au départ de la croisée du transept n’ont pas été poursuivies. A la place, des arcs diaphragmes en brique, qui culminent à 20 m, portent une charpente apparente. L’élévation associe deux niveaux d’arcades brisées. Les premières ouvrent sur des chapelles latérales, couvertes de voûtes sur croisées d’ogives aux clefs sculptées de blasons. Au-dessus, les fenêtres hautes avaient une taille exceptionnelle à Perpignan, aujourd’hui réduite. Cette nef unique, charpentée sur arcs diaphragmes et bordée de chapelles latérales, est caractéristique du gothique méridional du Bas-Languedoc. Des vestiges de peinture murale montrent que la nef était décorée d’un faux appareil de pierre de taille.

Vue panoramique de la Nef

Partager cette page sur