22 juin 2023
26 septembre 2023
25 septembre 2023
26 septembre 2023
26 septembre 2023
07 juillet 2023
05 septembre 2023
07 juillet 2023
25 septembre 2023
21 septembre 2023
11 juillet 2023
19 juin 2023
18 septembre 2023
11 août 2023
11 juillet 2023
14 juin 2023
06 septembre 2023
05 septembre 2023
18 juillet 2023
05 juillet 2023
14 juin 2023
13 mai 2023
09 juin 2023
06 juin 2023
13 mai 2023
17 mai 2023
13 mai 2023
05 mai 2023
19 avril 2023
23 janvier 2023
19 décembre 2022
21 novembre 2022
18 octobre 2022
21 septembre 2022
12 septembre 2022
05 septembre 2022
02 septembre 2022
17 août 2022
03 octobre 2022
01 août 2022
27 juillet 2022
06 juillet 2022
04 juillet 2022
17 juin 2022
14 juin 2022
30 mai 2022
25 mai 2022
16 mai 2022
24 février 2022
16 février 2022
02 février 2022
31 janvier 2022
11 janvier 2022
10 janvier 2022
06 janvier 2022
30 décembre 2021
22 décembre 2021
15 décembre 2021
29 novembre 2021
24 novembre 2021
15 novembre 2021
10 novembre 2021
02 novembre 2021
24 septembre 2021
03 septembre 2021
01 septembre 2021
31 août 2021
01 mars 2022
16 juillet 2021
28 février 2022
15 juillet 2021
27 février 2022
18 février 2022
18 février 2022
11 novembre 2021
25 novembre 2020
02 novembre 2020
Logo facebook
Logo Twitter
Logo Instagram
Logo Instagram

LA VILLE DE PERPIGNAN VOUS FAIT DÉCOUVRIR SON PATRIMOINE - LE PORTAIL EGLISE SAINT JEAN LE VIEUX

Le portail de l'église Saint-Jean-le-Vieux

Contenu:

Le portail de l'église Saint-Jean-le-Vieux

Au Sud de l'église Saint-Jean-Le-Vieux, le portail principal, en marbre de Céret, blanc veiné de gris, adopte une composition très originale. Sous une voussure en plein-cintre bordée d’une archivolte moulurée, le tympan est découpé de deux arcs séparés par un pendentif sculpté d’un Christ en majesté. De part et d’autre, les piédroits, dépourvus de colonnes, portent également des personnages sculptés : les saints Jean-Baptiste et Pierre, à droite, Paul et Jacques, à gauche. Une corniche sculptée de têtes et créatures monstrueuses surmonte l’ensemble.
Ces œuvres romanes sont attribuées au sculpteur Raymond de Bianya, qui a signé trois statues funéraires de la région. Elles dateraient des environs de 1215-1220.

Partager cette page sur